NOUVELLE EXPO

SOLOMON GRUNDY

MORT au champ de plage 2022

331 ans jour pour jour, 1er août 1691 :

Anabia, un prince de Côte d’Ivoire, est baptisé à Paris par Bossuet.

Son parrain n’est autre que … Louis XIV en personne !

Après la fondation de Saint Louis du Sénégal en 1659 par des marins normands, le baptême d’Anabia est le deuxième acte de naissance de l’Afrique française.

Anabia est un jeune Africain de vingt ans originaire d’Assinie (actuellement en Côte d’Ivoire) arrivé en France en 1688.

Il est baptisé le 1er août 1691 par Bossuet, évêque de Meaux, en l’église des Missions étrangères (Saint-Sulpice).

Il reçoit le prénom de Louis en l’honneur de son parrain Louis XIV.

Anabia Louis se déclare prince d’Assinie et fait rêver la Cour de Versailles en annonçant que son pays est richement doté de matières précieuses.

Dix ans après son baptême, la France prépare le retour d’Anabia Louis en Côte d’Ivoire.

Le 24 juin 1701, le jeune prince mouille à Bassam.

Il consacre son futur royaume à la Vierge et fonde avec les Français un fort du nom de Saint-Louis, prélude à leur établissement dans la région.

Mais Anabia Louis ne parvient pas à s’imposer sur place.

Par ailleurs, avec le déclenchement de la guerre de Succession d’Espagne, la France délaisse la Côte d’Ivoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.